Le corpoworking et l’aménagement d’espaces de coworking

07 août 2018/admin
Catégories :
  • Agencement bureaux,
corpoworking entreprise

Le coworking est entré dans le mode de vie, et surtout de travail, des français depuis plusieurs années. La présence d’un demi-millier de lieux de travail partagés aux huit coins de l’Hexagone ne parle pas seulement aux travailleurs indépendants séduits par cette approche innovante. Zoom sur les entreprises qui adoptent le corpoworking, nouvelle forme de coworking en interne.

Importer les codes du modèle freelance dans l’entreprise

Orange a été la première réussite française à tenter un espace collaboratif laissant la place à l’innovation. Cinquante employés et extérieurs peuvent travailler un projet dans la « villa Orange », de 6 mois à un an, au sein d’un immeuble s’inscrivant au cœur d’un projet global axé sur la transformation digitale. La flexibilité offerte garantit un renouveau dans l’organisation interne tout en rassurant les partenaires externes. L’esprit start-up gagne petit à petit du terrain mais il n’est pas aisé de changer le partage de pratiques quand la culture d’entreprise a tourné pendant des décennies autour de la préservation de ses intérêts.

Quels avantages à adopter cet aménagement ?

Les DRH de groupes internationaux saisissent les bénéfices à revoir de A à Z comment agencer les bureaux de leurs équipes. Du coworking germe la créativité et la mise en forme d’idées de start-upers ; alors pourquoi se priver de ce foisonnement intellectuellement en adoptant les avantages apportés par cet aménagement repensé ? Il faut « juste » organiser l’entreprise pour que l’ambiance de travail parle à ses propres salariés. L’implantation des lieux de travail partagés au sein de l’entreprise doit mêler les diverses visions et manières de fonctionner sans que des enjeux de confidentialité prépondérants ne soient communiqués à des prestataires temporaires.

Comment aménager ces « laboratoires vivants » ?

Si l’idée est belle, combien de salariés établis depuis une kyrielle d’années vont accepter sans rechigner de ne plus disposer d’un bureau attribué ? En allant au bout de la logique de l’agencement, une salle close devient rare. Les managers doivent aussi comprendre que le corpoworking induit que la notion de hiérarchie disparaît dans l’organisation de l’espace. En y venant qui veut sur un temps déterminé, le cadre ne côtoiera pas le même collègue toute l’année, les têtes changeront selon le projet du moment. Le plus souvent, ce denier se construit main dans la main avec des intervenants extérieurs.

Une démarche à construire avec ses salariés

Mettre en place cette forme d’organisation du travail audacieuse est réalisable si votre DRH la co-conceptualise avec les équipes en interne. C’est aux employés eux-mêmes de savoir comment ils perçoivent l’organisation spatiale de leur société. « L’open innovation » ne peut se développer que dans la spontanéité des échanges, c’est pourquoi le bien-être au travail revient dans la bouche des adeptes du corpoworking.

twitterlinkedin